Base ligne FR

Association de lutte contre toute forme d'impunité

Langue

Maitre Bahougne interroge Monsieur le Professeur David Chandler

RECONNAISSANCE DE L'EXISTENCE D'UNE POLITIQUE D'EXTERMINATION À L'ENCONTRE DES CHAMS

 L'Association Maât-Team œuvre depuis plusieurs années afin que soit reconnue notamment l'existence d'une politique d'extermination à l'encontre des Chams. Ceci a enfin été admis pour la première fois par l'expert David Chandler lors de son interrogatoire mené par Maître Olivier BAHOUGNE, avocat de Parties Civiles, le vendredi 20 juillet 2012 devant la Chambre de première instance des CETC.

Du 18 au 24 juillet 2012, l'expert David Chandler a été appelé à comparaitre devant la Chambre de première instance des CETC afin d'exposer son expertise d'historien sur l'ensemble du Cas 002 conduit à l'encontre des 4 plus hauts dirigeants Khmer Rouge ; MM. NUON Chea, KHIEU Samphan, IENG Sary et Mme IENG Thirith . Ces hauts dirigeants sont inculpés pour des crimes d'atrocité de masse dont les crimes de persécution politique, persécution ethnique, persécution religieuse, le génocide Cham, le génocide vietnamien, le mariage forcé et d'autres crimes contre l'humanité tels que le travail forcé, la torture et le traitement inhumain et dégradant.

Le 20 juillet 2012, le célèbre historien David Chandler a été interrogé par les avocats de Parties Civiles. Maitre Olivier Bahougne a démontré au cours de son interrogatoire qu'il existait une politique de division, de persécution et d'extermination des communautés chames du Cambodge sous le régime des Khmers Rouges. Par la présentation du Télégramme 15 consacrant le principe de division des communautés chames du Cambodge, par la citation devant l'expert, mais aussi devant les juges et le public, de déclarations de Parties Civiles prouvant la mise en place d'une réelle politique d'extermination à l'encontre des Chams dés 1977 ; l'expert David Chandler est revenu sur ses propos et a admis pour la première fois qu'il existait bien une politique d'extermination visant particulièrement le groupe cham. David Chandler a toujours considéré que telle politique avait existé à l'encontre du groupe vietnamien mais n'a jamais reconnu que les Chams avaient subi le même sort en raison de leur ethnicité et leur religion.

L'association Maât se félicite de ce premier pas. C'est la première fois que des éléments de preuve soumis devant la Chambre de première instance des CETC pour démontrer l'existence d'une politique d'extermination à l' encontre des Chams, sont ainsi reçus.

  1. M. Chandler avait déjà comparu devant les CETC lors du Cas 001 pour le procès Duch – 6 août 2009.2.

  2. Ieng Thirith a toutefois été déclarée inapte à être jugée depuis le 17 novembre 2011. Son état de santé sera revu par la Cour le 30 août 2012.

  3. David Chandler est l'auteur de plusieurs livres portant sur la période noire du régime du Kampuchéa Démocratique; « Brother Number One »; « Pol Pot Plans the Future » ; « Histoire du Cambodge » etc.